FR

Hergé a-t-il habite à Moulinsart ?

Les Bijoux de la Castafiore (1963) - Page 50

Le nouveau livre de Dominique Maricq, Hergé côté jardin, retrouve les traces de Tintin et d'Hergé dans les environs de Moulinsart  -  en réalité le Brabant wallon, en Belgique, où Hergé résida pendant quelques années.



Un livre - promenade ?


Hergé côté jardin (Éditions Moulinsart) est un véritable livre-promenade au cœur du Brabant wallon, en compagnie d'Hergé et de Tintin. Les aventures de Tintin en Brabant wallon ? Oui ! Mieux encore : le Brabant wallon dans les aventures de Tintin. Ouvrez les albums Tintin. Au hasard : L'Affaire Tournesol, Les Bijoux de la Castafiore, Tintin et les Picaros... Voici le château de Moulinsart. Son modèle est français : Cheverny. Mais le nom ? N'y aurait-il pas comme une réminiscence de Sart-Moulin, ce hameau dans l'entité de l'actuel Braine-l'Alleud ? Le décor champêtre autour de Moulinsart : pas de doute, nous sommes bien en Brabant wallon, et pour être plus précis, dans les environs de Céroux-Mousty, Bousval, Limauges. Ici, un chemin, là, une petite bourgade tassée autour de son église. Ou encore, un champ de betteraves, comme ceux qui enserraient la demeure d'Hergé, à la rue de Ferrière. Le livre de Dominique Maricq en main, bonne promenade en Brabant wallon !

Couverture Hergé coté jardin

L'Affaire Tournesol page 02

Les Bijoux de la Castafiore page 01

Photo aérienne Musée Hergé

Les Cigares du Pharaon

Hergé pose devant une Alfa Romeo Giulietta Sprint Veloce

L'Affaire Tournesol page 2

La plaque indicatrice de l'ancienne gare de Sart-Moulin

La gare de Sart-Moulin

Les 7 Boules de cristal page 2

Les 7 Boules de cristal page 2

Le Chateau de Chevern
Le Brabant wallon, province de l'Inde ?


Le bonheur du Brabant wallon, c'est qu'il a conservé intactes sa personnalité et son invitation au bonheur de vivre. Aujourd'hui encore, on identifie sans peine l'environnement agreste et rustique, source d'inspiration pour Hergé. C'est bien pourquoi le Musée Hergé a sa place évidente en Brabant wallon, à Louvain-la-Neuve. Le monde de Tintin y est préservé, entre ces collines en pente douce, ces grandes étendues campagnardes, ces bois aux essences riches et agréables à l'œil. Mais voilà que le Brabant wallon affirme sa présence... en Inde. A la page 48 des Cigares du Pharaon, Tintin embarque dans le train reliant Arboujah à... Sehru. Bien sûr, au début des années 1950, quand Hergé redessine cet album, le grand homme politique indien est Nehru. Mais à ceux qui ne verraient qu'une lettre de différence entre « Sehru » et « Nehru », rappelons que ce dernier se prononçait « nérou ». De là à ce que « Sehru » soit un avatar de Céroux, il n'y a qu'un pas qu'Hergé n'hésita pas à franchir.



Moulinsart : en France ou en Belgique ?


C'est un grand sujet de controverse entre tintinophiles distingués ! En fait, le modèle du château de Moulinsart est le château de Cheverny, en France. Dans la documentation d'Hergé, on a retrouvé une brochure touristique, décrivant le château et présentant un certain nombre de photos. Hergé s'en inspira, tant pour l'architecture que pour l'agencement des pièces intérieures. Il supprima les deux ailes de Cheverny pour « compacter » un Moulinsart, mieux insérable dans des cases de bande dessinée. Mais le nom « Moulinsart » trouve sans conteste son origine dans la bourgade de Sart-Moulin, en Brabant wallon. Hergé connaissait bien ce lieu (voir l'interview de Dominique Maricq). Quant aux alentours de Moulinsart, ouvrez le livre de Dominique Maricq et vous constaterez qu'il s'agit bien de paysages brabançons !



Hergé, citoyen du Brabant wallon ?



Oui, sans le moindre doute. « Mais, diront certains, nous le pensions bruxellois, puisqu'il est né dans la capitale et qu'il l'a représentée à plusieurs reprises  -  non seulement dans Tintin mais au travers de gags de Quick et Flupke ! » Constatation à laquelle nous invite Hergé côté jardin : Hergé acquit sa demeure brabançonne en 1949. Il y séjourna officiellement à partir de 1953 et continua à fréquenter la maison et son domaine jusqu'à son décès, en 1983. Trente-quatre ans ! Nous n'avons pas affaire à un visiteur occasionnel de Céroux-Mousty... Le Brabant wallon d'Hergé et de Tintin est resté pratiquement intact, en ce début de 21ème siècle. On ne pourrait pas en dire autant du Bruxelles d'Hergé. Un Hergé, bien vivant dans son musée, à Louvain-la-Neuve, inauguré en 2009 et qui, sans conteste, contribue à attirer de nouveaux visiteurs dans ce Brabant wallon qu'il aimait tant.

Vue de l'arrière de la propriété de Céroux

Vue arrière de la maison restaurée

Une des photographie à la base du dessin de la tour de Moriensart de 1956

La tour de Moriensart vue par Hergé

Dessin d'Hergé à l'encre de Chine de 1943
Dominique Maricq parle du Brabant wallon et de son livre


Archiviste et auteur aux Studios Hergé, Dominique Maricq est hyper-documenté sur l'histoire peu connue de la vie de Georges Remi dans sa maison de campagne, à la limite de Bousval et de Céroux. Les anecdotes sont légion.


Dominique Maricq : L'histoire d'amour entre Hergé et le Brabant wallon remonte loin dans le temps. Dès les années trente, Hergé est séduit par le charme et le calme d'une région qu'il découvre en rendant visite aux parents de son associé de l'éphémère Atelier Hergé, José De Launoit, à Sart-Moulin...bientôt recyclé en Moulinsart.


A quelle occasion Hergé découvre-t-il la maison de Céroux-Mousty ?


D.M. : Durant la seconde guerre mondiale, le créateur de Tintin, comme tant d'autres citadins, se rendait dans les campagnes brabançonnes pour s'y procurer lait, beurre, œufs, viande hors de prix à Bruxelles. Il prenait, place Rouppe, à Bruxelles, le tram vicinal de la ligne W qui faisait jusqu'à la gare de Wavre (cœur du Brabant wallon) un périple à travers des paysages parfaitement bucoliques. Comme beaucoup d'artistes, Hergé cherchait un endroit tranquille pour créer. Et juste après guerre, dans les années cinquante, Céroux-Mousty, c'était le calme absolu. C'est là qu'en 1949, il a racheté La Ferrière, une ancienne auberge de campagne dans laquelle il s'est installé en 1953.


Vous racontez que ce calme était parfois sérieusement troublé...


D.M. : Ainsi, un petit conflit de voisinage entre le dessinateur épris de calme et... une troupe de Cadets de l'YMCA de Bousval, qui avaient construit leur local sur un terrain face à celui du dessinateur. Il l'a raconté dans un numéro de la revue Hergé éditée par les Studios Hergé : « Les cris, clameurs vives et autres formidables piailleries de gamins en pleine croissance, c'en est trop pour Hergé et son voisinage. Les mises en garde ne semblent d'aucun effet et les appels au calme répétés ne donnent pas plus de résultat. Quand ils apprennent que les cadets ont acheté un second terrain pour agrandir leur domaine, ils s'en remettent au tribunal. Etonnant : Hergé, ancien chef de patrouille scoute, routier, prodigieux illustrateur de la presse scoute belge, est contraint de s'opposer durement à la poursuite des activités d'un autre mouvement de jeunesse ! »


Mais tout se termine par des chansons et... de dessins ?


D.M. : L'affaire se résoudra, en effet, à l'amiable. Hergé rachète le terrain des cadets qui, avec l'argent, vont s'installer plus loin dans un bois où, trois ans plus tard, ils invitent l'artiste pour une après-midi décontractée. Les gosses et leurs moniteurs sont déguisés en personnages des aventures de Tintin. Il en reste quelques photos et un film sympa, que Dominique Maricq possède, bien entendu.


Citoyen d'Ottignies, vous avez mené une enquête minutieuse pendant de longues années ?


D.M. : Depuis 1997, en fait. Une véritable enquête policière, qui m'a permis de découvrir des documents inédits et des personnages inattendus. On sait bien que plusieurs albums, Les Bijoux de la Castafiore ou L'Affaire Tournesol, par exemple, présentent des cases dont les décors sont directement inspirés de la région. Le professeur Auguste Piccard, qui a servi de modèle à Tryphon Tournesol, n'en était pas, encore que la sphère de son premier bathyscaphe a été fabriquée aux usines métallurgiques Henricot, à Court-Saint-Etienne. Mais des personnages rencontrés dans le coin, aussi, l'ont inspiré et ce livre va donner un éclairage supplémentaire sur certains d'entre eux.


Pourriez-vous donner quelques exemples ?


D.M. : Début des années 1950, à Wavre, Hergé assiste aux conférences d'Exploration du Monde. Il y rencontre des gens comme le volcanologue Haroun Tazieff (qui a passé son adolescence dans la région) ou le naufragé volontaire Alain Bombard  -  évoqué plus tard dans l'album Coke en Stock. Sur la place Bosch, chez le Dr. Brasseur-Capart, le créateur du Jeu de Jean et Alice, dont la maison existe encore, il fera l'éloge de son illustre parent, l'égyptologue Jean Capart, inspiration pour le professeur Bergamotte des 7 Boules de cristal. Hergé n'a pas été le seul à être impressionné par la corpulence et la barbe de Jean Capart : Edgar P. Jacobs, lui aussi, s'en est inspiré pour créer le Herr Doktor Grossgrabenstein du Mystère de la Grande Pyramide.


Le Brabant wallon semble attirer les auteurs de BD, selon vous ?


D.M. : C'est vrai que ce Brabant wallon si agréable à vivre est un peu le Triangle d'Or de la grande BD belge. Un voisin d'Hergé, à Céroux, était Jacques Martin (Alix, Lefranc, etc.). Il y vécut en partie jusqu'à sa récente disparition. Bien sûr, les décors ne sont plus tout à fait les mêmes que dans les années cinquante, mais certains lieux n'ont pas vraiment changé. A Royenne, sur Grez-Doiceau, on peut voir la fermette de Carlo Speder, fondateur du théâtre du Péruchet, qui inspira deux dessins au maître de la Ligne Claire. La Tour de Moriensart, à Céroux, est un autre de ces lieux. Le livre d'or des propriétaires contient encore une superbe illustration de la tour, signée Hergé. Un itinéraire touristique Hergé en BW serait sans doute une bonne idée. Mais il y a gros à parier que les panneaux de signalisation en disparaîtraient aussi vite que la plaque de la rue Hergé, à Céroux, régulièrement la proie de tintinophiles indélicats !
1 commentaire
ou pour écrire un commentaire.
huboff62
03/04/2021 à 09:08
J'ai acheté ce livre depuis longtemps. Je l'ai trouvé très intéressant. Je vous le conseil. 👍👍👍👍
Créez votre compte Tintin
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
Désolé, ce pseudo est déjà pris...
Une confirmation sera envoyée à cette adresse
8 caractères minimum
8 caractères minimum
Suite...
Vous êtes sur le site officel de Tintin.
Consultez notre politique de confidentialité
Merci ! Pour vérifier votre email, veuillez entrer le code à 4 chiffres que vous avez reçu à .
Si vous ne l'avez pas reçu, vérifiez l'adresse ou regardez dans votre courier indésirable.
Les chiffres ne sont pas bons...
Retour
Suite...
Merci !
Votre compte est maintenant prêt à être créer.

En créant votre compte, vous acceptez de vous conformer aux Conditions générales de Tintin.com.

Vous acceptez de recevoir de la part de Tintin.com des notifications personnalisées liées à Tintin (nouveaux événements ou expositions, nouveaux livres ou produits etc.).

Vous pourrez régler vos préférences de notifications dans votre compte.

  
Merci d'accepter les conditions
Créer mon compte Tintin
Connexion
Mot de passe oublié
Entrez votre email, vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe.
Mot de passe oublié
Un email avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à votre adresse.
Logo Tintin

Pour accéder à ce contenu, vous devez être inscrit à Tintin.com

Connexion / inscription
Pour obtenir votre passeport syldave, vous devez d’abord créer un compte Tintin.com.
Inscrit depuis le
Dernière connexion le
Logo Tintin English Nederlands Español 中文 日本語