FR

Coup de cœur aux journées du patrimoine: le local scout décoré par Hergé

Dans le cadre des journées du patrimoine qui ont eu lieu ces 18 et 19 septembre, à Bruxelles, les portes de lieux prestigieux ou insolites se sont ouverts au public. Elles permettent, le temps d’un week-end, de redécouvrir la ville avec un autre regard, d’apprécier des endroits méconnus, de découvrir des styles architecturaux ou de visiter des lieux souvent peu accessibles. C'est le cas des frises imaginées par le jeune Hergé pour décorer le local des Scouts Catholiques de Belgique à l'Institut Saint-Boniface.

Les fresques d'Hergé à l'Institut Saint-Boniface

Fondé en 1866, l’Institut Saint-Boniface ne cessera d’évoluer, s’installant d’abord chaussée de Wavre, puis chaussée d’Ixelles. En 1920, il intègre de nouveaux locaux rue du Viaduc. L’acquisition en 1911 du pensionnat des sœurs de Saint-Vincent de Paul, rue du Conseil, et les importants travaux qui s’en suivent, permettent de donner à l’Institut tout l’espace dont il a désormais besoin.
À l’automne 1922, la fédération des Belgian Catholic Scouts encourage ses troupes à rénover les locaux qui ont été mis à leur disposition. Celui qui nous occupe (8,80 x 3,5 x 3 m) se situe au rez-de-chaussée de la maison jouxtant la chapelle. Le chef de troupe de l’Unité confie le projet à un certain Georges Remi, le futur Hergé, qui, à 15 ans, termine le décor avec les scouts de sa patrouille au printemps 1923. L’artiste en herbe va imaginer des frises au pochoir avec 35 chevaliers au galop à un mètre du sol, ainsi que 52 Indiens d’Amérique et scouts s’alternant à quatre pattes au ras du plafond.
Des scouts montant à la corde encadrent les deux portes du local et la cheminée tandis que d’autres, tirant cette même corde dos à dos, surmontent les portes. Au fond du local, une grande carte géographique répertorie les camps de la troupe.
Le local fut utilisé à d’autres fins dès 1925, notamment comme garage, ce qui sauva les fresques de malencontreuses surcouches picturales au fil des décennies. Plongé dans un certain anonymat, ce témoignage de l’imagination précoce d’Hergé fut redécouvert en 2007.
Pas encore de commentaire
ou pour écrire un commentaire.
Créez votre compte Tintin
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
Désolé, ce pseudo est déjà pris...
Une confirmation sera envoyée à cette adresse
8 caractères minimum
8 caractères minimum
Suite...
Vous êtes sur le site officel de Tintin.
Consultez notre politique de confidentialité
Merci ! Pour vérifier votre email, veuillez entrer le code à 4 chiffres que vous avez reçu à .
Si vous ne l'avez pas reçu, vérifiez l'adresse ou regardez dans votre courier indésirable.
Les chiffres ne sont pas bons...
Retour
Suite...
Merci !
Votre compte est maintenant prêt à être créer.

En créant votre compte, vous acceptez de vous conformer aux Conditions générales de Tintin.com.

Vous acceptez de recevoir de la part de Tintin.com des notifications personnalisées liées à Tintin (nouveaux événements ou expositions, nouveaux livres ou produits etc.).

Vous pourrez régler vos préférences de notifications dans votre compte.

  
Merci d'accepter les conditions
Créer mon compte Tintin
Connexion
Mot de passe oublié
Entrez votre email, vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe.
Mot de passe oublié
Un email avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à votre adresse.
Logo Tintin

Pour accéder à ce contenu, vous devez être inscrit à Tintin.com

Connexion / inscription
Pour obtenir votre passeport syldave, vous devez d’abord créer un compte Tintin.com.
Inscrit depuis le
Dernière connexion le
Logo Tintin English Nederlands Español 中文 日本語