FR
  • Tintin au pays des soviets
  • Tintin au Congo
  • Tintin en Amérique
  • Les Cigares du Pharaon
  • Le Lotus bleu
  • L'Oreille cassée
  • L'Île Noire
  • Le Sceptre d'Ottokar
  • Le Crabe aux pinces d'or
  • L'Étoile mystérieuse
  • Le Secret de La Licorne
  • Le Trésor de Rackham le Rouge
  • Les 7 Boules de cristal
  • Le Temple du Soleil
  • Tintin au pays de l'or noir
  • Objectif Lune
  • On a marché sur la Lune
  • L'Affaire Tournesol
  • Coke en stock
  • Tintin au Tibet
  • Les Bijoux de la Castafiore
  • Vol 714 pour Sydney
  • Tintin et les Picaros
  • Tintin et l'Alph-art

Le Lotus Bleu

À l'aube de ce récit, la généreuse ambition de Tintin semble démesurée. Il s'engage à démanteler le trafic d'opium international qui sévit dans un pays mythique certes, mais dont il ignore tout, la Chine. Aidé par la seule société secrète, Les Fils du Dragon, et par son ami Tchang, rencontré tardivement, il parvient à surmonter tous les obstacles et ruiner les perfides machinations de ses nombreux ennemis.

© Hergé - Moulinsart 2019 - Tous droits réservés

Testez vos connaissances

+
Pour de nombreux lecteurs, Le Lotus Bleu représente la plus anxiogène des aventures de Tintin. Car dans l'immensité chinoise, le pays le plus peuplé du monde, Tintin se retrouve totalement esseulé. Mais sa solitude n'est pas le moindre des maux; attentats, trahison, délation, conspiration, folie, catastrophes naturelles, se liguent pour l'empêcher de mener à bien sa noble mission. La grandeur ne pouvant s'affirmer qu'au terme de décadences surmontées.

Le dragon

Le dragon doté de pouvoirs redoutables figure sur la couverture de l'album et, à l'instar des gargouilles gothiques, écarte les mauvais esprits tout en protégeant Tintin.
Les aventures de Tintin - Le Lotus Bleu - Dragon

La couverture

Le magazine A-Z présente la comédienne Anna May Wong qui participe au film Shanghai Express sous le nom de Hue Fey. La jeune femme pose devant un dragon rouge qui se détache sur un fond noir. Cette photo inspirera sans nul doute la couverture de l'album depuis l'original de 1936 jusqu'aux réimpressions actuelles.
Couverture du magazine A-Z avec Anna May Wong - actrice du film Shanghai Express
Pour les albums mis en couleurs, à partir de décembre 1946, la couverture sera modifiée et montrera, désormais, un dragon noir sur un fond rouge, couleur apparentée au mystère.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Le Lotus Bleu - Couvertures Album
© Hergé - Moulinsart 2019 - Tous droits réservés

Le titre

Image de Shanghai Express où l'on évoque l'existence d'un lotus bleu
Considérée comme la plus immatérielle des couleurs, le bleu symbolise le chemin de l'infini. En 1933, cette réalisation cinématographique sort sur les écrans européens.

Dans un cinéma de Shanghai

Dans l'album précédent, Les Cigares du Pharaon, Tintin avait malencontreusement perturbé le tournage d'une scène cruciale d'une superproduction intitulée Haine d'Arabe.
Ce titre éveille l'esprit de vengeance, thème récurrent des films comme Le cheik en 1922 et Le fils du cheik en 1926 qui consacre au panthéon hollywoodien l'acteur Rudolf Valentino (1895-1926). Tintin, réfugié dans un cinéma, assiste à la projection du film The Sheik Hate, produit par la Cosmos Pictures dirigée par Rastapopoulos.

Tchang, une rencontre décisive

Soucieux d'apporter dans ses récits un réalisme jusque là inédit, Hergé accepte, sur les conseils de l'abbé Gosset, de rencontrer un jeune Chinois de 27 ans provisoirement installé en Belgique pour étudier les beaux-arts à Bruxelles. Il s'agit du jeune sculpteur Tchang Tchong-Jen. Celui-ci va développer de son pays un panorama culturel, artistique et politique jusque là insoupçonné par le dessinateur. Cette révélation va dessiller les yeux d'Hergé. Aussitôt, il va restituer avec un soin minutieux, tant sur le plan graphique que narratif, toutes les informations que son mentor asiatique lui a prodiguées.
Ainsi naîtra un chef d'oeuvre, Le Lotus bleu, un des meilleurs albums paré de la plus belle couverture. Cette étape dans la vie d'Hergé va lui faire prendre conscience de l'importance de se documenter et de ne pas se fier à des clichés. A juste titre, il y aura un avant et un après Lotus Bleu.
Tchang Tchong-jen avec Hergé en 1934
Hergé ne le démentira pas, au contraire "C'est au moment du Lotus Bleu que j'ai découvert un monde nouveau" (SADOUL,Numa, Entretiens avec Hergé, Tournai, Casterman, 1989).

Une fresque historique

En 1937, le Japon occupe la Chine du Nord-Est. Les grandes puissances occidentales se partagent le pays en zones d'influences appelées concessions internationales.
Au cours de ses périgrinations, Tintin sera ballotté du secteur britannique où le cynique Dawson dirige la police à la zone d'occupation militaire japonaise en transitant par le territoire chinois.

L'engagement

Malgré une culture qui n'est pas la sienne, Le Lotus Bleu verra Tintin s'insurger contre l'injustice et l'intolérance dont se rendent coupables ses congénères envers les autochtones dont il prend résolumment le parti. Il adopte la même courageuse fermeté à l'encontre des japonais qui asservissent les populations chinoises occupées. Plus que par discrétion mais par souci d'acculturation, Tintin conserve un costume chinois depuis la page 19 jusqu'au terme de l'album.

Une rencontre historique

Tintin sauve d'une noyade fatale un jeune garçon dont la famille fut massacrée lors de la répression internationale en représailles de l'émeute qui menaça les légations européennes lors de la guerre des Boxers en 1900. Tintin fait donc la connaissance du jeune Tchang Tchong-Yen. Il ne l'oubliera jamais.

La culture chinoise démystifiée

Lorsque Tintin apprend à son nouvel ami Tchang comment les Européens imaginent les mœurs chinoises à travers des clichés caricaturaux, Le jeune rescapé, malgré la sagesse séculaire dont il est empreint, ne peut réprimer un fou rire.

L'âme poétique chinoise

Les propos, nimbés de larmes, du jeune Tchang expriment toute la poésie millénaire de ce pays qui fut L'Empire Céleste. Celles de Tintin, qui n'est pas coutumier du fait, offrent un large écho à l'effusion de son ami.
Monsieur Wang Jen-Ghié apporte à ces adieux, avec ses mots ciselés d'extrème-orientalisme, la conclusion élégiaque que tous attendent.

Petit florilège de chinois dans le texte...

Extrait du dessin animé

+
51 commentaires
ou pour écrire un commentaire.
jacquesherve
14/01/2019 à 16:04
On a tendance à considérer cet album comme étant celui qui fait véritablement démarrer la série et à dire qu'il n'est pas nécessaire de lire les cigares du Pharaon. Nous savons que la documentation à partir de cet album notamment sur la Chine est plus fouillée. Cependant bien avant l'achèvement de l'album précédent voire après Tintin en Amérique Hergé avait prévu de créer une aventure en Chine d'où la destination du navire au début de la quatrième aventure.

C'est bel et bien dans le récit des… voir la suite
boubou44
08/11/2018 à 18:27
merci pour les précisions apportées aux albums mini-format publiés en Chine avant accord avec Casterman. Le lotus bleu était bien sûr symbolique mais plusieurs ont été également édités comme l'oreille cassée, le Congo et les sept boules souvent en 2 "petits carnets" par album!
jacquesherve
05/11/2018 à 18:56
Du côté des Chinois il existe un personnage méchant qui n'est autre que Cheng qui vêtu de noir travaille pour le compte de Monsieur Mitsuhirato. Ce personnage n'hésite pas à avertir ce dernier en pensant que le consul de Poldevie soit Tintin déguisé.

On se demande si Didi vu qu'il soit au courant des activités de Monsieur Mitsuhirato n'aurait pas été mêlé à la bande de trafiquants de stupéfiants. On devine les raisons pour lesquelles il a été empoisonné au radjaijah.
helun
08/07/2018 à 16:11
@boubou44
Ce genre d'album était publié en Chine avant les accords avec les éditions Casterman. Ces accords ont causé des frictions à cause de la traduction de Tintin au Tibet.
Avant ces accords, les traductions chinoises étaient des publications pirates parfois redessinées. Ce fut longtemps considéré comme de la littérature bourgeoise et capitaliste, donc interdite en Chine Populaire jusqu'à la fin de la Révolution culturelle.

Le passage célèbre des clichés des Occidentaux sur la Chine a… voir la suite
paul2005
10/06/2018 à 09:50
Je suis entrain de lire !!!
tara093
10/07/2017 à 20:56
je suis super étonnée en bien!
jacquesherve
08/06/2017 à 20:28
En lisant le récit on reste sur notre faim concernant les autres victimes du radjaidjah que sont :

Le savant (Philémon Siclone)
L'écrivain Zlotsky (Zwlowtsk)
Le messager chinois envoyé par Wang et non par Mitsuhirato
Certains membres de la famille du Maharadjah de Rawajpoutalah.

vu que Fan Se Yeng a trouvé un remède au poison qui rend fou.

On peut supposer que la savant soit devenu serviteur du Maharadjah, que l'écrivain soit incarcéré pour complicité de la bande de trafiquants de… voir la suite
jacquesherve
05/06/2017 à 13:07
A la cinquième planche on retrouve effectivement les dessins de l'édition noir et blanc. Concernant les quatre premières planches, il n'y a pas de changements à part qu'on apprend dans la version noir et blanc que le méchant fakir qu'on voit sur une case après sa fuite est arrêté le lendemain et qu'on voit le maharadjah demander à un de ses serviteurs de porter la malle de Tintin qui doit partir pour la Chine ( mission du petit XXe justifiant la longue croisière de Tintin au début des Cigares du… voir la suite
dilodilo
28/02/2017 à 17:58
Bonjour,
Cette question va peut être vous sembler bête si vous êtes tintinophiles avérés. Je souhaiteraissavoir pourquoi y'a t il une rupture aussi brusque dans la version contemporaine du Lotus Bleu, à la 5eme planche , dans les dessins? Je n'ai pas teouvé de réponse sur le net si ce n'est une différence d'époques dans l'écriture d'Hergé. Mais le graphisme de l'album ( hormis donc les 4 premeireres pages) ne se retrouve nulle part ailleurs ( je parle vien sûr des versions récentes). Se… voir la suite
philhubd
14/12/2016 à 09:02
Je possède depuis quelques années un album le lotus bleu dont je ne trouvais pas les références dans le BDM, il s'agit d'un album noir et blanc ,non pagine avec cinq grandes images couleur, donc idem première édition mais avec une couverture grande image et dos A18. J'ai cru qu'il s'agissait d'un montage mais tout est cohérent et n'a pas été bidouillé . Il m'est revenu que la fondation avait connaissance de quelques exemplaires de ce type, pouvez vous m'en dire plus?
WayneHuang
03/12/2016 à 01:37
Go 丁丁
jojo1184
31/03/2016 à 08:54
Tintin c'est le top du top !!!
boubou44
29/12/2015 à 17:34
je suis en possession du LOTUS BLEU en chinois présenté en 2 tomes format 9 cm sur 12 cm en noir et blanc. Ces documents m'ont été rapporté ce mois-ci d'un marché aux livres de Shanghai..
Aucune inscription ne figure dans notre alphabet. Tout est en chinois, en assez bon état mais ayant été manipulé tout de même. Les planches sont parfaitement conformes aux dessins d'Hergé et; çà ne semble pas être une imitation.
Quelqu'un connait-il ce type d'oeuvre et me renseigner sur l'histoire de ces… voir la suite
jacquesherve
15/12/2015 à 21:06
On se demande si Didi le fils de Wang n'aurait pas fait partie de la bande de trafiquants avant de changer de camp vu qu'il soit bien au courant des faits.

On remarquera la présence d'un Chinois lui ressemblant dans la version noir et blanc des Cigares du Pharaon dans les sous sols du palais du maharadjah de Rawajpoutalah.

Cependant Didi reste un personnage très attachant ...comme Tchang.
jacquesherve
09/12/2015 à 20:21
S'il fallait citer les personnages préférés dsns ce récit je citerai :

Mitsuhirato qui pourrait avoir servi de modèle pour un personnage d'un manga japonais : Jeannot Kiochi dans le Collège fou fou fou en raison de sa moustache et sa dentition,

Wang jen Ghié qui symbolise une certaine sagesse,

Son fils Didi qui était au courant d'un gigantesque trafic de stupégiants. ...

Sans oublier Tchang.

On peut supposer que le méchant Fakir des Cigares du Pharaon ait bénéficié d'une aide de… voir la suite
nicnol
12/09/2015 à 18:40
J'écoute distraitement, sur la chaîne "Histoire", une émission, au demeurant excellente, intitulée "Sur les traces de Tintin - Le Lotus bleu" ... Le narrateur vient de faire allusion à "l'argumentation" japonaise prétendant "expliquer" l'intervention de l'armée nippone du fait de l'explosion de la voie ferrée près de "la gare de Cheng Fou", au "km 123", attribuée aux "bandits chinois" (*) ... Cette explosion est en réalité le… voir la suite
nicnol
05/07/2015 à 16:23
@jacquesherve : gageons que, parmi ces personnes "bien pensantes", ces ... "Séraphin Lampion" du "correctisme" (*) qu'offusque la Vérité que peut précisément favoriser l'outrance dans l'expression, on trouverait assurément maints d'entre elles acharnées à taxer Hergé de "racisme" ...

(*) à la différence de l'euphémisme, jetant un voile de pudeur sur la réalité et demeurant relativement inoffensif, le "correctisme", néologisme TRES bienvenu,… voir la suite
jacquesherve
15/06/2015 à 12:49
" ... M'empêcher de battre un Chink, n'est-ce pas une chose intolérable ? ...
Où allons-nous si nous ne pouvons même plus inculquer à ces sales Jaunes quelques notions de politesse ? ... C'est à vous dégoûter de vouloir civiliser un peu ces barbares ! ... Nous n'aurions donc plus aucun droit sur eux, nous qui leur apportons les bienfaits ...
... de notre belle civilisation occidentale ? ..." (LB, 7-II-3 et III-1, 2).

Propos pas même caricaturaux que suit alors une vignette… voir la suite
nicnol
11/06/2015 à 12:46
Que NON les propos de Gibbons, citoyen américain, Directeur de l'American & Chinese Steel Company, ne doivent pas être modifiés !!! Il convient même de les rappeler ici tant ils apparaissent "ENORMES" non seulement en tant que tels mais au regard de la civilisation chinoise, PLURI millénariste, lors que la pseudo "civilisation" étatsunienne n'existait en 1934 que depuis 158 ans et dont les excès venaient de plonger l'Occident européen dans une catastrophe économique et… voir la suite
jacquesherve
05/06/2015 à 18:54
On se demande si les propos de Mr Gibbons page 7 de l'édition couleurs n'auraient pas mérité d'être modifiés. Lorsqu'on voit le personnage émettre des propos négatifs et péjoratifs à l'égard des autochtones, il y avait de quoi - à l'époque où on avait demandé à Hergé de corriger certains passages comme Coke en Stock - exiger des modifications comme modérer les propos de Gibbons.
Afficher plus de commentaires
Créez votre compte Tintin
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
Une confirmation sera envoyée à cette adresse
Minimum 6 caractères
Suite...
Vous êtes sur le site officel de Tintin.
Aucune information vous concernant n'est enregistrée avant votre approbation finale.
Consultez notre politique de confidentialité
Merci ! Pour vérifier votre email, veuillez entrer le code à 4 chiffres que vous avez reçu à .
Si vous ne l'avez pas reçu, vérifiez l'adresse ou regardez dans votre courier indésirable.
Les chiffres ne sont pas bons...
Retour
Suite...
Merci !
Votre compte est maintenant prêt à être créer.

En créant votre compte, vous acceptez de vous conformer aux Conditions générales de Tintin.com.

Vous acceptez de recevoir de la part de Tintin.com des notifications personnalisées liées à Tintin (nouveaux événements ou expositions, nouveaux livres ou produits etc.).

Vous pourrez régler vos préférences de notifications dans votre compte.

  
Merci d'accepter les conditions
Créer mon compte Tintin
Connexion
Mot de passe oublié
Entrez votre email, vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe.
Mot de passe oublié
Un email avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à votre adresse.
Logo Tintin

Pour accéder à ce contenu, vous devez être inscrit à Tintin.com

Connexion / inscription
Pour obtenir votre passeport syldave, vous devez d’abord créer un compte Tintin.com.
Inscrit depuis le
Dernière connexion le
Logo Tintin English Nederlands Español 中文 日本語