FR
  • Tintin au pays des soviets
  • Tintin au Congo
  • Tintin en Amérique
  • Les Cigares du Pharaon
  • Le Lotus bleu
  • L'Oreille cassée
  • L'Île Noire
  • Le Sceptre d'Ottokar
  • Le Crabe aux pinces d'or
  • L'Étoile mystérieuse
  • Le Secret de La Licorne
  • Le Trésor de Rackham le Rouge
  • Les 7 Boules de cristal
  • Le Temple du Soleil
  • Tintin au pays de l'or noir
  • Objectif Lune
  • On a marché sur la Lune
  • L'Affaire Tournesol
  • Coke en stock
  • Tintin au Tibet
  • Les Bijoux de la Castafiore
  • Vol 714 pour Sydney
  • Tintin et les Picaros
  • Tintin et l'Alph-art

Tintin au pays de l'or noir

La guerre a brutalement interrompu la prépublication de cette aventure, le 9 mai 1940. À cette époque, ni le capitaine Haddock, ni le professeur Tournesol, ni le château de Moulinsart n'avaient rejoint la saga tintinesque. Huit ans plus tard, le Journal Tintin publie à nouveau cet épisode. Avec un humour génial, Hergé va réintégrer les absents de jadis dans la refonte de l'aventure qu'il entreprend d'achever. En 1950, l'album est publié. Mais le monde change, aussi en conformité avec l'actualité, une nouvelle version, quelque peu modifiée, sera proposée au public en 1971.

© Hergé - Moulinsart 2018 - Tous droits réservés

Testez vos connaissances

+

Les Dupondt

Boum !... Quand vot' moteur fait boum ! Comment présenter des choses graves sur le mode humoristique ? Suivez le guide ! Hergé entame son récit avec le concours des Dupondt, plus drôles que jamais. Au volant de leur vieille Citroën Torpedo, une célèbre chanson de Charles Trenet aux lèvres, ils seront bientôt les nouvelles victimes d'un étrange phénomène : les moteurs font boum ! À qui profite le crime ?
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir - Les Dupondt
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
Comme à chacune de leurs apparitions, ils cumulent les bévues : en dépanneurs, ils démolissent la dépanneuse. En marins, ils ignorent les grades des supérieurs. En négligeant la culture islamique, ils échappent à la mort et ensuite à la vindicte populaire mais n'évitent pas la prison. Migraineux, ils découvrent de l'aspirine d'apparence innocente, en fait, les policiers absorbent du N 14, produit utilisé par Müller pour saboter le carburant. Les perturbations de leur système capillaire, consécutives à cette ingestion, en exprimeront longtemps les séquelles.
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés

Une actualité qui traverse le temps

Parmi tous les récits imaginés par Hergé, celui de Tintin au pays de l'or noir est l'un des plus représentatifs de notre histoire contemporaine. Les enjeux économiques, politiques et stratégiques du pétrole servent de toile de fond à une intrigue qui a pour cadre géographique le Moyen-Orient.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
Les états qui le constituent restent encore et toujours au devant de l'actualité. La paix du monde passe par là...

Le professeur Smith, archéologue

Revenu à lui, Tintin continue sa progression dans le désert. Il surprend une vieille connaissance, le docteur Müller (voir L'Île Noire) en plein sabotage d'un pipeline. Se présentant comme un archéologue, le docteur Smith, alias Müller, travaille en réalité pour le compte d'une puissance étrangère et sert directement les intérêts de la compagnie Skoil Petroleum et du cheik Bab El Ehr.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir - Personnage Le professeur Smith, archéologue
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
Afin de mieux accréditer son titre d'archéologue, il expose ostensiblement sur un guéridon de son bureau, la copie d'une pièce majeure de l'archéologie mésopotamienne, le casque-perruque du Prince Meskalamdug de la 3ème dynastie d'Ur (fin du 3ème millénaire) dont l'original est conservé au musée de Bagdad.

Les retrouvailles providentielles

Camelot dans l'âme, Oliveira da Figueira s'est établi dans la capitale du Khemed à Wadesdah où il a ouvert une boutique. Tintin peut compter sur lui. De camelot ambulant (voir Les Cigares du Pharaon), il se mue ici en marchand sédentaire. Courageux et n'hésitant pas à risquer sa vie ou du moins sa réputation pour Tintin, ce Portugais volubile et sympathique compte tous les notables de la ville dans sa clientèle, sauf l'émir Ben Kalish Ezab. En échange des services rendus à notre héros, ce sera chose faite à la fin de l'histoire.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir - Personnage Oliveira da Figueira
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés

Une apparition subliminale

La Castafiore au cœur de l'Arabie khémédite ! Pour le plus grand soulagement de Tintin et des lecteurs, il ne s'agit que d'une retransmission radiodiffusée rapidement écourtée par la dextérité de Tintin.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés

L'Émir Mohammed Ben Kalish Ezab

L'émir Mohammed Ben Kalish Ezab, monarque puissant, l'émir dont le nom inspiré du dialecte bruxellois signifie « jus de réglisse » a de quoi surprendre. Papa gâteau, il peut aussi se montrer d'une férocité inouïe.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
Capable de passer d'un état d'âme à l'autre plus vite que le vent du désert, il donne aussi l'image d'un père attentionné, toujours bienveillant vis-à-vis d'un gamin qui n'a pourtant rien de très engageant. Un docteur Jekyll qui devient Mister Hyde lorsqu'il évoque le supplice du pal pour ses ennemis ! Hergé fera à nouveau appel à lui dans Coke en stock.

Abdallah le petit nouveau

Unique pour son père - encore une chance qu'il n'en existe pas d'autres comme lui - il est un mélange de diablerie, d'arrogance et de méchanceté réunies. Personne n'échappe à sa vigilance de garnement, pas même le brave Milou. Enfant-roi, intouchable de par ses origines, Abdallah fait le cauchemar de son entourage, mais aussi celui de Tintin, du capitaine Haddock, et même du redoutable docteur Müller. Un improbable trio qui n'hésitera pas à donner gifle et fessées à ce gamin infernal. Toutefois, c'est grâce au poil à gratter d'Abdallah que Müller, gêné par les démangeaisons, va provoquer un accident et mettre hors d'état son véhicule.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir - Abdallah et Müller
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
Comme son père et le cheik Bab el Ehr, on retrouvera l'infernal gamin dans d'autres albums de la série. Il n'aura rien perdu de ses dons malfaisants...

Marques déposées

Comme beaucoup d'autres albums de la série, Tintin au pays de l'or noir fait référence à de célèbres marques commerciales. La pratique est quasi récurrente en ce qui concerne le monde automobile (Tintin traverse son siècle au volant des voitures les plus diverses). Elle fait figure d'exception lorsqu'il s'agit de produits de l'industrie pharmaceutique.

Le belle inconnue

L'inconnue au fuseau rouge... Mais qui est donc cette mystérieuse inconnue toute de noir vêtue ? Seuls ses yeux de braise sont visibles, de bien beaux yeux en vérité... On a souvent dit que les femmes étaient peu présentes dans les aventures du petit reporter
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
Et l'on a souvent ajouté que les seules représentantes du genre étaient de véritables caricatures. Mégères, concierges, matrones ou divas envahissantes, elles sont effectivement peu à leur avantage. Cela ne semble pas être le cas de cette femme voilée qui attire immédiatement l'attention du lecteur. La boule rouge de tissu qu'elle porte au bout d'un bâton accentue cette mise en relief. Tintin, déguisé, méconnaissable, est relégué au rang de figurant.

Association insolite

En 1938, René Magritte, peintre surréaliste belge, peint La Durée Poignardée. On y voit dans le cadre d'un intérieur bourgeois, une cheminée de salle à manger de facture classique d'où émerge une locomotive crachant sa fumée, au lieu de l'habituel tuyau de poêle.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir - La Durée Poignardée
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
L'association n'est pas fortuite : la chaudière de la première n'évoque-t-elle pas le fourneau du deuxième ? Il était tentant de faire le rapprochement avec cette case où l'on voit le docteur Müller surgir de sa cheminée comme un diable au milieu des flammes de l'enfer. Dans le feu ouvert, un représentant des forces du mal émerge des profondeurs, noires en l'occurrence, et... éternue !

Trois versions pour trois périodes

Tintin au pays de l'or noir connut un destin chahuté. D'une version initiale brutalement interrompue par le début de la Seconde Guerre mondiale à l'album définitif, plus de trente ans auront passé. Prépublié dans Le Petit Vingtième, cet épisode sur fond de crise pétrolière et de bruits de bottes fut brusquement interrompu le 9 mai 1940, avec le début de la Seconde Guerre mondiale. Ce sera la dernière image en relation avec cette version de l'histoire. Il faudra attendre le 16 septembre 1948 pour découvrir une nouvelle mouture, en couleurs, dans le Journal Tintin, avant l'album sorti en1950.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir - Le Journal de Tintin
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés
Le contexte historique, identique dans les présentations de 1940 et 1950, à savoir la Palestine sous mandat britannique, fit place en 1971 à un pays imaginaire, le Khemed.
Tintin - Les Aventures de Tintin - Tintin au pays de l'or noir - Le Khemed
© Hergé / Moulinsart 2018 - Tous droits réservés

Extrait du dessin animé

+
35 commentaires
ou pour écrire un commentaire.
gilbs
17/10/2018 à 13:12
je partage ta remarque, il est vrai que pour ma part, ces deux albums m'ont particulièrement
fait rêver, lors de leur découverte naguère; depuis je me passionne pour cette région du monde, à travers de nombreuses lectures! je me souviens du "choc émotionnel" que fût, mon premier séjour au Maroc, à Tanger, il y a maintenant plus de 35 ans, de çelà....! notre premier réveil dans la médina
à l'appel du muezzin!....j'y suis retourné cinq années de suite...pour sillonner le pays, en tous… voir la suite
nicnol
08/06/2018 à 16:13
@gibs : merci !!! Je vais me procurer ce livre ...

S'agissant de "L'Or Noir", je suis surpris de constater sur maints sites que cet album est loin de jouir (comme également "Coke en Stock") de la préférence revenant, par delà l'indétrônable chef d'oeuvre absolu qu'est "Tintin au Tibet" (à juste titre !) au "Temple du Soleil", à "L'Affaire Tournesol" ou aux "Bijoux de la Castafiore" ...

Je le regrette infiniment car ces deux… voir la suite
gilbs
17/05/2018 à 14:46
à nicnol, dont je salue la très bonne analyse concernant les versions de l'album: au pays de l'or noir,
ainsi, du rappel de la" véritable histoire" si je puis dire...!une heureuse découverte tardive ce matin, par hasard, après, lecture du livre de Louis Blin s'intitulant: le monde arabe dans les albums de Tintin, ouvrage que je te recommande chaleureusement! bien amicalement
Gilbs!

nicnol
06/12/2016 à 11:54
Dans la version originale de "L'Or noir" (1939-40), je "tombe" sur une énième incongruité des Dupondt ... Rapportant à Tintin l'incident de l'explosion des moteurs et de l'essence falsifiée, Dupont, affichant un air aussi rébarbatif que possible, cite en latin le fameux adage policier : "Cherche à qui le crime profite" ... Enfin ... en "latin" ... agrémenté de DEUX énormes fautes !!! NON PAS : "HIC fecit QUI prodest" mais bien "IS fecit CUI… voir la suite
nicnol
20/07/2016 à 11:17
@jacquesherve : l’inter changement entre le commandant Thorpe et cet officier arabe de nationalité "khémédite" confirme pleinement le caractère "tiré par les cheveux" que j'appréhende entre les versions "1950" et "1971" en tant que se concentrant sur le montant de la prime promise pour la capture du Sheik Bab El Ehr libellée en livres sterling, soit 2000 £ (ON, 34-II-1 et 2 - version originelle de 1939-40 - ON, 17-III-3 - version 1950 - ON, 17-I-3 -… voir la suite
jacquesherve
19/07/2016 à 22:22
On se demande si ce ne seraient pas les Arabes qui auraient dénoncé les trois ravisseurs de Tintin aux Britanniques car après être pris par les Arabes on les voit peu après aux mains des Britanniques.
jacquesherve
19/07/2016 à 22:20
Effectivement la version 1950 est la plus intéressante. Dommage qu'on ne sache pas ce que deviendront les trois hommes ayant enlevé Tintin par erreur dont leur action avait pour but de libérer leur ami Goldstein. Notons qu'il y a de quoi faire un rapprochement entre le Commandant britannique Thorpe et son homologue dans la version 1971. Ne trouvez vous pas que l'officier arabe recevant les Dupondt ressemble au commandant britannique ?
nicnol
19/07/2016 à 15:17
@jacquesherve : personnellement, je préfère de TRÈS LOIN la version 1950 réunissant le grand mérite de la spontanéité et de la crédibilité en tant que s'inscrivant dans un contexte historique RÉEL. Soit, la lutte "triangulaire" (et déjà sans merci !) opposant les Britanniques (assurant le mandat sur la Palestine conféré à la suite de la Conférence de San Remo du 20 avril 1920), les Juifs de l'Irgoun (authentiques TERRORISTES (*) recourant aux assassinats comme aux attentats à la bombe… voir la suite
jacquesherve
19/06/2016 à 09:23
Votre édition ou version préférée ?

La version inachevée ?

La version de 1950 ?

La version de 1971 ?

Les plus anciennes présentent la particularité d'être proches de l'actualité de l'époque. La nouvelle met seulement en avant le conflit Bab El Ehr / Ben Kalish Ezab.

Hergé préférait la dernière version. Notons aussi que le Commandant britannique Thorpe a servi de modèle pour son homologue arabe page 17 de l'édition de 1971.

Même dans la nouvelle édition on remarquera la… voir la suite
nicnol
26/05/2015 à 16:08
Oliveira da Figueira "complice" du Professeur Smith ... il ne faut tout de même pas ... "exagérer" !!! De ce qu'il pense du pseudo "archéologue", il le dit d'emblée en réponse à la question d'un Tintin avançant prudemment ses pions (comme aux échecs) et se faisant passer, en guise d'entrée en matière, comme s'occupant lui aussi d'archéologie :

" A propos, vous qui devez le connaître, comment est-il le professeur Smith ? ... Sympathique ?
" A parler… voir la suite
jacquesherve
12/05/2015 à 19:01
Pourquoi la seconde version a t elle supprimé l'enlèvement de tintin par l'Irgoun et l'a remplacé par un enlèvement par des rebels arabes? ==> Notons que les rebels arabes étaient aussi présents dans la version de 1940 inachevée et dans l'édition de 1950. A l'écriture de l'album reprise durant la seconde moitié des années 40, Hergé avait situé l'action sans doute en 1947 ou peu avant l'indépendance de l'Israël en 1948 , d'où la présence des Britanniques d'un côté et de l'autre des Juifs de… voir la suite
jacquesherve
10/05/2015 à 09:29
Notons que le Senhor Oliveira qui aidera Tintin apparaît comme un complice du Pr Smith en faisant du commerce avec lui et ses domestiques. Cependant, le marchand portugais reconnaît que le Dr Müller est peu sympathique. Reste à savoir s'il était vraiment au courant de l'enlèvement d'Abdallah par le Pr Smith.
jacquesherve
10/05/2015 à 09:25
On notera dans cet album un portrait très réussi du Dr Müller qui est presque en harmonie physiquement avec le Capitaine Haddock en raison de sa barbe qui a remplacé la moustache et la barbiche qui lui donnait un air de Lenine avec son regard froid. J'aime beaucoup la case où il dit "Il me paiera cher ce vieux hibou" où il a un petit air du capitaine avec la cravache. Le palais de Wadesdah ne lui donne -t-il pas un air respectable proche de celui du Capitaine Haddock à Moulinsart ?
nicnol
15/04/2015 à 10:44
« Une crème d'homme cet émir ... Ce n'est pas comme son chenapan de fils ! ... Quelle peste que ce prince Abdallah ! ... » (ON, 43-I-3).

Tel est le jugement porté par le Senhor Oliveira da Figueira à l'encontre de l'unique figure enfantine NEGATIVE de l'univers tintinien (hormis le triste morveux de Séraphin Lampion - "tel père, tel fils" ! - apparaissant brièvement à la fin de "L'Affaire Tournesol") à ce point NEGATIF d'ailleurs qu'il se situe à l'extrême opposé de Coco,… voir la suite
nicnol
17/10/2014 à 16:58
S’agissant de la question du saisissant contraste existant entre la vision du château de Moulinsart photographié menaçant ruines à la fin de "L’Or Noir" (ON, 62-I-1) et sa restauration au début d’ "Objectif Lune" (OL, 1-I-1 et 3) et des ressorts cachés de cet énorme hiatus , il y a lieu de mesurer les conséquences de la distance temporelle entre la conception de l’Or Noir en 1939-40 et son achèvement en 1948-49 … C’est qu’entretemps, pas moins de SIX albums ont été composés,… voir la suite
jacquesherve
19/09/2014 à 01:59
Pourquoi la seconde version a t elle supprimé l'enlèvement de tintin par l'Irgoun et l'a remplacé par un enlèvement par des rebels arabes?===> Tout simplement en raison de l'introduction du récit dans l'édition anglaise où il avait déjà été demandé à Hergé de modifier "L'île noire".
jacquesherve
14/01/2014 à 00:11
@nicnol : Oui, effectivement, la case page 3 où apparaît le Capitaine Haddock a été ajoutée lors de la publication en album.

On se demande si Hergé - le récit n'ayant pas été prévu pour le Capitaine Haddock - n'avait pas songé à mettre au point son personnage à travers le capitaine du Speedol Star.

Hergé préférait la version de 1971 qu'il jugeait simplifiée au niveau du récit. Mais rien ne vaut l'ancienne version.
nicnol
10/12/2013 à 16:17
Quant au pourquoi de la présence à l'avant plan et à l'identité de "la belle inconnue" (ON, 41-III-2), lors que Tintin se situe en retrait ... ne serait-ce pas une allusion secrète à Rosanna, la jeune fille de 18 ans, fille d'une amie de son épouse Germaine Kieckens, avec laquelle Hergé a eu une brève liaison amoureuse (sitôt avouée) au cours du séjour en Suisse de l'été 1948 ... quelques semaines avant la reprise de "Tintin au Pays de l'Or noir" ... ? Cette hypothèse serait… voir la suite
nicnol
10/12/2013 à 15:22
@jacquesherve : votre hypothèse du capitaine Haddock secrètement missionné auprès de l'Emir Ben Kalish Ezab est TRÈS séduisante !!! En effet, en page 3 de l'album, on voit apparaître le capitaine (et, derrière lui, un Nestor passablement déprimé !) sur UNE SEULE case (ON, 3-I-3), téléphonant à Tintin et lui lisant la convocation du "ministère de la Marine" lui intimant l'ordre de "prendre le commandement du cargo "Untel" (le nom doit rester secret) où de nouvelles… voir la suite
jacquesherve
05/09/2013 à 00:10
Si Abdallah est un gamin insupportable on note toutefois un certain attachement au Capitaine Haddock dont il reprend sa réplique culte : Mille Sabords. Cela suppose que le gamin ait un bon fond.
Afficher plus de commentaires
Créez votre compte Tintin
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
Une confirmation sera envoyée à cette adresse
Minimum 6 caractères
Suite...
Vous êtes sur le site officel de Tintin.
Aucune information vous concernant n'est enregistrée avant votre approbation finale.
Consultez notre politique de confidentialité
Merci ! Pour vérifier votre email, veuillez entrer le code à 4 chiffres que vous avez reçu à .
Si vous ne l'avez pas reçu, vérifiez l'adresse ou regardez dans votre courier indésirable.
Les chiffres ne sont pas bons...
Retour
Suite...
Merci !
Votre compte est maintenant prêt à être créer.

En créant votre compte, vous acceptez de vous conformer aux Conditions générales de Tintin.com.

Vous acceptez de recevoir de la part de Tintin.com des notifications personnalisées liées à Tintin (nouveaux événements ou expositions, nouveaux livres ou produits etc.).

Vous pourrez régler vos préférences de notifications dans votre compte.

  
Merci d'accepter les conditions
Créer mon compte Tintin
Connexion
Mot de passe oublié
Entrez votre email, vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe.
Mot de passe oublié
Un email avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à votre adresse.
Logo Tintin

Pour accéder à ce contenu, vous devez être inscrit à Tintin.com

Connexion / inscription
Pour obtenir votre passeport syldave, vous devez d’abord créer un compte Tintin.com.
Inscrit depuis le
Dernière connexion le
Logo Tintin English Nederlands Español 中文 日本語