FR
Tintin au pays des soviets — Tintin.com
Tintin au Congo
Tintin en Amérique
Les Cigares du Pharaon
Le Lotus bleu
L'Oreille cassée
L'Île Noire
Le Sceptre d'Ottokar
Le Crabe aux pinces d'or
L'Étoile mystérieuse
Le Secret de La Licorne
Le Trésor de Rackham le Rouge
Les 7 Boules de cristal
Le Temple du Soleil
Tintin au pays de l'or noir
Objectif Lune
On a marché sur la Lune
L'Affaire Tournesol
Coke en stock
Tintin au Tibet
Les Bijoux de la Castafiore
Vol 714 pour Sydney
Tintin et les Picaros
Tintin et l'Alph-art

Objectif Lune

Le Professeur Tournesol invite Tintin et le Capitaine Haddock à le rejoindre en Syldavie où il travaille sur le plus grand projet du siècle : l'envoi d'une fusée sur la Lune. Le défi s'annonce palpitant, d'autant plus qu'au grand effarement du Capitaine, le Professeur leur suggère d'être du voyage !
Objectif Lune de Hergé
Objectif Lune (1953)
Objectif Lune - page titre
Objectif Lune - page 1
Objectif Lune - page 2
Objectif Lune - page 3
Achetez l'édition numérique
Dans l'application "Les Aventures de Tintin" sur l'App Store ou Google Play.
Prix : 3,99 €
Logo App StoreLogo Google Play

Testez vos connaissances

+
Tournesol est bien décidé à construire une fusée qui emmènera les premiers êtres humains sur la Lune. Et quels seront ses compagnons de voyage ? Tintin, Haddock et Milou, bien entendu !

Résumé

À peine remis de leurs aventures au Moyen-Orient (Tintin au pays de l'or noir), Tintin, Haddock et Milou sont appelés à Klow (capitale de la Syldavie) par le professeur Tournesol. De mystérieuses recherches sont menées en une zone interdite - plus précisément : le Centre de Recherches Atomiques de Sbrodj. Le sol de cette région reculée contient de riches gisements d'uranium, matériau indispensable à la fabrication d'une fusée à propulsion atomique. Le but du gouvernement syldave et des chercheurs autour de Tournesol n'est pas de fabriquer des bombes, mais d'étudier toutes les applications pacifiques de l'énergie atomique.
On comprend pourquoi ces études intéressent des gens mal intentionnés, à la solde d'une puissance étrangère... Mais Tournesol n'en a cure : il est bien décidé à construire une fusée qui emmènera les premiers êtres humains sur la Lune. Et quels seront ses compagnons de voyage ? Tintin, Haddock et Milou, bien entendu !

Un projet mûrement réfléchi et documenté

Prototype de scaphandre et Haddock en combinaison spatiale dans Objectif Lune
Prototype de scaphandre - © Hergé / Moulinsart 2021
Tintin et Milou dans la fusée dans Objectif Lune
© Hergé - Moulinsart 2021
Photo prototype de couchette ergonomique pour Objectif Lune
Prototype de couchette ergonomique - © Hergé - Moulinsart 2021
Selon Bernard Heuvelmans, un des conseillers scientifiques d'Hergé, le projet d'une aventure lunaire remonterait à 1946. Après la deuxième guerre, le rêve que l'homme puisse s'évader de sa planète natale devient tout doucement le fruit de longs travaux scientifiques qui ouvraient des boulevards à l'imagination d'un créateur comme Hergé ! C'est donc l'actualité du moment qui a de nouveau influencé le choix d'Hergé d'envoyer son héros dans l'espace.
Il commença à se documenter. C'est ainsi qu'il consulta L'Homme parmi les Étoiles, rédigé par Bernard Heuvelmans. Un autre livre l'avait aussi profondément impressionné : L'Astronautique, du professeur français, Alexandre Ananoff, paru en 1950. Ce dernier l'assistera pour la conception de la célébrissime fusée lunaire.
Tournesol, Haddock et Tintin dans la salle des commandes de la fusée dans Objectif Lune
© Hergé - Moulinsart 2021
Maquette de la fusée spatiale pour Objectif Lune
Modèle réduit de la fusée spatiale - © Hergé - Moulinsart 2021

Un récit qui commence en Amérique

Bernard Heuvelmans proposa un scénario, écrit en compagnie de Jacques Van Melkebeke, rédacteur en chef des premiers numéros du journal Tintin. Il existe une planche, réalisée à partir du scénario Heuvelmans-Van Melkebeke. Elle fait démarrer la nouvelle aventure de Tintin aux États-Unis. Hergé n'y donna pas suite. Il retint cependant quelques idées que les spécialistes retrouveront dans la version finale de l'aventure lunaire. Le 30 mars 1950 démarre l'aventure lunaire dans le journal Tintin !
Planche noir et blanc de Objectif Lune
Unique planche de la première version de l'aventure lunaire (1948) - © Hergé - Moulinsart 2021

D’étranges couvertures

Deux couvertures du journal Tintin (exposées au Musée Hergé) trahissent les hésitations d'Hergé et le stress de la création. Elles présentent des scènes tout à fait farfelues, qui n'ont rien à voir avec la version finale d’On a marché sur la Lune. L'une d'entre elles fait irrésistiblement penser au film de Georges Méliès, Le Voyage dans la Lune (1903), considéré comme l'ancêtre des films à effets spéciaux.
Couverture du Journal Tintin pour On a marché sur la Lune
© Hergé - Moulinsart 2021

La X-FLR6

Tant dans le roman de Jules Verne que dans les films de Méliès et de Fritz Lang (La Femme sur la Lune, 1928), l'engin capable de transporter des êtres humains vers la Lune était assimilé à un obus. L'ambition d'Hergé était de se référer au nec plus ultra des vaisseaux spatiaux.
Prototype de la fusée de Tournesol X-FLR6 et photo du modèle V2 pour Objectif Lune
© Hergé - Moulinsart 2021
C'est vers les modèles dessinés (et en particulier la triste célèbre V2) par le plus grand expert mondial des fusées de l'époque, le docteur Wernher von Braun que se tourne le dessinateur. La X-FLR6 (le premier prototype imaginé par le professeur Tournesol) est lui aussi inspiré d'un modèle de missile conçu par le savant allemand.

Le damier

Quant à l'origine du fameux damier rouge et blanc, elle est en liaison directe avec une pratique établie par les ingénieurs de la NASA. Lors d'un tir, ce procédé leur permettait d'observer les basculements de la fusée par rapport à l'axe de la trajectoire et son roulis durant la phase critique du décollage.

Le premier rouge

Le lecteur attentif et collectionneur de plusieurs éditions pourra remarquer la nuance des tons de la fusée lunaire au fil des éditions. Ainsi, la fusée lunaire, qui d'un rouge orangé plutôt falot, passera ensuite à une teinte beaucoup plus appuyée : une couleur flamboyante pour une aventure pleine de panache !
La fusée sur la pas de tir dans Objectif Lune
© Hergé - Moulinsart 2021

Les studios Hergé

On a marché sur la Lune est la première production à part entière des Studios Hergé, fondés le 6 avril 1950. Hergé s'était déjà adjoint des collaborateurs, notamment pour la mise en couleur des histoires originellement publiées en noir et blanc. Edgar-Pierre Jacobs l'avait aussi aidé à retravailler les décors de certaines aventures de Tintin (Le Sceptre d'Ottokar, Les 7 Boules de cristal, Le Temple du Soleil - dont les crayonnés et études sont exposés au Musée Hergé). Cette fois, les « Studios Hergé » vont fonctionner de manière permanente.
Bob De Moor et Edgar-Pierre Jacobs
Bob De Moor et Edgar-Pierre Jacobs
Un des premiers employés des Studios est l'Anversois Bob De Moor (1925-1992). Sa première réalisation est l'illustration pleine page découvrant la fusée lunaire. Il ne lui a pas fallu moins d'un mois pour venir à bout de ce véritable piège à perspective et lignes de fuite ! Il y avait eu aussi, au début des années 1930, un « Atelier Hergé », dont les activités étaient tournées principalement vers la publicité.

À l'échelle du réel

Avec l'aventure lunaire, Hergé est pris de ce que certains ont appelé « le vertige documentaire ».
Tournesol, Tintin et Haddock au centre de recherche de Oak Ridge dans Objectif Lune
Centre de Recherches Atomiques de Sbrodj directement inspiré de celui de Oak Ridge
La fusée de Tournesol et la fusée V2 pour Objectif Lune
Tours de montage pour la mise en place d une fusée V2 à White Sands

Les scaphandres lunaires proches de ceux mis au point après la guerre par l US Air force

Hélicoptère de la police secrète syldave est un hélicoptère Hiller type UH4

Un moment de détente

La couverture de l'album Objectif Lune est devenue un classique de l'efficacité graphique. Le futur lecteur de l'aventure est littéralement entraîné au cœur de l'image. Un peu comme s'il était installé dans la Jeep CJ 2a, datant de 1946 et repeinte en bleu ! En plus, on se trouve plongé en plein cœur de l'action : pris d'une solide colère, Tournesol fait faire le tour du propriétaire à un capitaine Haddock plus ronchonneur que jamais. Un moyen humoristique, inventé par Hergé, pour intégrer les éléments pédagogiques, souvent ennuyeux, dans un récit qui ne manque pas de rebondissements.
La jeep bleue avec Tintin, Milou, Tournesol et Haddock dans Objectif Lune
© Hergé - Moulinsart 2021

Extrait du dessin animé

+
16 commentaires
ou pour écrire un commentaire.
nicnol
31/03/2021 à 14:17
On ne peut que se féliciter qu'Hergé ait abandonné la première version de l'aventure lunaire proposée par Bernard Heuvelmans et Jacques Van Melkebeke (il paraît même qu'il l'a jetée au feu !) ... De celle-ci, il conservera notamment les gags du whisky changé en boule sous l'effet de l'apesanteur et la satellisation de Haddock autour de l'astéroïde Adonis ... En revanche, il rejettera - et c'est HEUREUX ! - la proposition du professeur Calys jouant le rôle du traître en vendant les secrets de la… voir la suite
nicnol
25/11/2020 à 18:16
« Aaah ! je fais le zouave ! » … Une GENIALE catharsis d’Hergé !!!

"Faire le zouave" ("faire le pitre, le guignol, l'abruti, l'andouille") ... Quintessence de l’INSULTE suprême pour Tournesol, le vocable « zouave », retentissant en trente occurrences entre les pages 39 à 45 (et en la chute finale p. 49), constitue le fil rouge d’une effervescence narrative et discursive. Car l'ire tournesolienne, la première du genre, à ce point tonitruante que l’on peut se demander si elle… voir la suite
nicnol
25/11/2020 à 18:15
(suite) :
Qu’on en juge :

a) le "pétage de plomb" du « zouave » Tournesol, hérissé de la moustache comme des cheveux (une rare trouvaille d’Hergé !), dépossède en quelque sorte le locuteur-énonciateur Haddock (ayant « servi de divertissement à des souris neurasthéniques ») et devient prétexte au lancement d'une cavalcade monologale ôtant à un Haddock de plus en plus pénitent (jusqu’à la supplication - OL, 40-III-1 -) toute possibilité de rétractation : son insulte, considérée comme… voir la suite
nicnol
25/11/2020 à 18:14
(suite) :
e) toutefois, après avoir « failli causer dix accidents », présentant au "blasphémateur" son "grand œuvre" (la fusée lunaire) - Tintin ne compte toujours pas -, Tournesol revient à la raison et à un calme relatif, houspillant cependant Haddock qui, de vrai, ne rate décidément aucune occasion de « faire le pitre devant tout le monde », « se cogner » et/ou « s’étaler les quatre fers en l’air » !!! Tant et si bien que c’est lui, finalement qui, « à force de prêcher la… voir la suite
ptintin
13/04/2020 à 12:01
Exellent, parfait c'est ce qu'on peut dire de l'oeuvre d'Hergé. Comme Jules Verne et plein d'autres, Hergé était très futuriste. Merci.
biancacastaf
19/07/2012 à 22:54
Excellent!!!! Un des meilleurs albums. BRAVO!! MERCI HERGÉ! :)
newebo
20/12/2011 à 17:14
J'adore et album, très bien fait, pour l'époque!
axel20
10/12/2011 à 12:46
J'ai adoré !!
floflo97
22/08/2011 à 12:37
La fusée s'est inspirée de plusieurs projets, car Hergé achetait régulièrement plusieurs magazines de plusieurs thèmes différent. La fusée V2, expérimenté par les Allemands pendants la guerre, devait servir aux nazis à espionner et attaquer les Français, les Anglais, et les Américains... Mais je crois que la fusée a, heureusement, pas très bien fonctionner. Il y avait sans doute divers sources qui ont servis à Hergé, et des sources indirects qui ont du faire penser à Hergé un voyage sur la Lune… voir la suite
niolas45000
19/08/2011 à 14:51
Laissez passer le zouave !!! J'adore cette réplique de Tryphon.
tryphon34
26/07/2011 à 00:16
ZOUAVE, MOI??!!??
faoue2011
06/05/2011 à 21:39
Ah, ce Tournesol, pour lui, la pire insulte c'est : ZOUAVE !!
elie17
07/04/2011 à 19:10
Vive Hergé !!!!!!!!
legrandmilou
05/03/2011 à 15:48
je tout a fait d'accord avec toi bouletcanon
bouletcanon
23/02/2011 à 15:03
Heureusement que le capitaine Haddock était la pour faire retrouver la raison a notre ami Tournesol
amalaire
09/12/2009 à 16:42
Ne ménageant pas sa peine pour rendre la mémoire à son vieil ami, c'est bien "notre capitaine préféré" qui rend possible à nouveau l'expédition lunaire.
Créez votre compte Tintin
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
De 5 à 12 lettres et/ou chiffres
Désolé, ce pseudo est déjà pris...
Une confirmation sera envoyée à cette adresse
8 caractères minimum
8 caractères minimum
Suite...
Vous êtes sur le site officel de Tintin.
Aucune information vous concernant n'est enregistrée avant votre approbation finale.>
Consultez notre politique de confidentialité
Merci ! Pour vérifier votre email, veuillez entrer le code à 4 chiffres que vous avez reçu à .
Si vous ne l'avez pas reçu, vérifiez l'adresse ou regardez dans votre courier indésirable.
Les chiffres ne sont pas bons...
Retour
Suite...
Merci !
Votre compte est maintenant prêt à être créer.

En créant votre compte, vous acceptez de vous conformer aux Conditions générales de Tintin.com.

Vous acceptez de recevoir de la part de Tintin.com des notifications personnalisées liées à Tintin (nouveaux événements ou expositions, nouveaux livres ou produits etc.).

Vous pourrez régler vos préférences de notifications dans votre compte.

  
Merci d'accepter les conditions
Créer mon compte Tintin
Connexion
Mot de passe oublié
Entrez votre email, vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe.
Mot de passe oublié
Un email avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe a été envoyé à votre adresse.
Logo Tintin

Pour accéder à ce contenu, vous devez être inscrit à Tintin.com

Connexion / inscription
Pour obtenir votre passeport syldave, vous devez d’abord créer un compte Tintin.com.
Inscrit depuis le
Dernière connexion le
Logo Tintin English Nederlands Español 中文 日本語